Envoyer un manuscrit


Petits conseils pour les auteurs qui veulent se faire publier. Si vous envoyez votre texte à une maison, il est important de ne pas le faire sur un coup de tête. Prenez le temps de bien réfléchir, de vous poser les bonnes questions et de vous renseigner sur les maisons d’éditions que vous visez.

Savoir jusqu’où vous êtes prêt à aller pour être publié
Il existe plusieurs types de contrats (éditeur, participatif ou auteur) qui peuvent plus ou moins vous obliger à débourser pour réaliser votre projet. Évidemment, le contrat à compte d’éditeur est le plus avantageux, car totalement gratuit pour l’auteur et celui-ci ne s’occupe de rien ou presque. Mais peu d’élus franchissent la barrière du comité de lecture et de la validation lors de la réunion éditoriale. Les autres types de contrat vous demanderont plus ou moins de participation financière et de travail.

Connaitre la ligne éditoriale
Lorsque vous arrivez sur le site d’une maison, la première des choses à faire, c’est de trouver sa ligne éditoriale, savoir ce qu’elle publie et ce qu’elle ne publie pas. Généralement, elle est toujours indiquée. Si vous avez un doute, consultez le catalogue pour voir si la maison a déjà publié des ouvrages qui s’approchent du vôtre.

Vérifier l’état des soumissions
Il est impossible pour les éditeurs de gérer trop de projets à la fois. C’est pourquoi beaucoup d’entre eux choisissent de n’ouvrir les soumissions de manuscrits que quelques jours dans le mois ou dans l’année. L’état des soumissions est généralement indiqué sur le site. Si rien n’est précisé, c’est qu’à priori, ils acceptent les manuscrits. Sinon, vous pouvez vous inscrire à la newsletter de la maison, et vous devriez être informé de la prochaine réouverture des soumissions.

Le mode d’envoi
Les manuscrits peuvent être envoyés de bien des façons différentes : CD, clé USB, impression, par mail… Toutes les maisons ne travaillent pas de la même façon ni avec les mêmes outils. Faites bien attention, car certaines n’acceptent que des envois courrier, d’autres que des mails.
Renseignez-vous également sur le format. Par exemple, il pour vous paraitre logique pour des raisons de protection de votre texte d’envoyer un fichier PDF, mais pour l’éditeur, ça peut être une plaie pour les statistiques qui détermineront la maquette (je vous jure que compter les lignes et les mots à la main quand on a 15 autres AR à traiter, c’est CHIANTISSIME !) ou encore pour la correction plus tard.

Voilà, je crois que j’ai fait le tour. Respecter ces quelques consignes fera gagner un temps précieux à tout le monde, vous comme l’éditeur. Pensez-y.

Publicités

Une réflexion sur “Envoyer un manuscrit

  1. Je navigue entre le livre papier et le livre numérique que j’ai découvert assez récemment en téléchargeant une grosse brique de livre, un policier. Depuis lors tous mes policiers je les lis sur ma tablette Ipad1, et j’en suis très contente. Pour ce qui concerne, une longue nouvelle que j’ai écrite et qui est terminée mais non mise à disposition de la lecture, je vais sur le site d’Atramenta où tout est gratuit. De cet endroit, pas mal de jeunes auteurs peuvent ensuite passer à l’édition e-book de leurs livres s’ils le souhaite ou à la publication format papier. Je n’ai pas fait la démarche, mais je connais un auteur qui est dans la science-fiction et autres genre, qui est passé par ce site. A découvrir sans aucune modération 🙂 Une façon de se faire éditer à peu de frais 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s