Les tribulations d’une caissière

Les tribulations d’une caissière
par Anna Sam
Editions Hachette, collection Le livre de Poche

Prix public : 5,50 €
ISBN : 978-2-2531-2755-0

Quatrième de couverture :

Elle s’appelle Anna, elle a vingt-huit ans, un diplôme universitaire de littérature et huit ans d’expérience derrière une caisse de supermarché.
Un métier peu propice aux échanges, ponctué de gestes automatiques… Anna aurait pu se sentir devenir un robot si elle n’avait eu l’idée de raconter son travail, jour après jour. Elle vous a vu passer à la caisse. Vous avez été des clients faciles ou des emmerdeurs, riches ou pauvres, complexés de la consommation ou frimeurs. Vous l’avez confondue avec une plante verte ou vous lui avez dit bonjour, vous avez trépigné à l’ouverture du magasin ou avez été l’habitué nonchalant des fermetures. Anna, vous l’avez draguée, méprisée, insultée. Il ne se passe rien dans la vie d’une caissière ? Maintenant, prenez votre chariot et suivez Anna jusqu’à sa caisse.

————-

Mon avis :

Tout commence par un blog. Et à la lecture, cela se sent, chaque chapitre racontant une anecdote isolée ou parlant d’un sujet différent, comme ce serait le cas des billets de blogs. J’ai eu l’occasion de lire des critiques acerbes, certains lecteurs reprochant à l’ouvrage le manque d’analyse. Je ne partage absolument pas ce point de vue car pour moi, Les tribulations d’une caissière doit être pris comme un journal, non comme un essai.

Grâce à ce livre, nous pouvons plonger dans le quotidien d’une caissière. On en voit tous les jours, parfois on se retrouve même de l’autre côté du tapis pour essayer de payer son loyer. Dans les deux cas on ne peut rester insensible et indifférent à la lecture.

Je n’ai personnellement que trois petites semaines d’expérience, mais je me suis quand même reconnue dans un certain nombre de propos. Et oui, les clients sont toujours les même et on occupes toutes nos pensées comme on peut – moi c’était la façon dont les gens enfonçaient leur carte bleue dans le lecteur, mais ça s’arrête là. Certaines anecdotes et histoires me font dresser les cheveux sur la tête. Comment peut-on à ce point manquer de respect que ce soit envers la caissière, les autres clients ou même envers soi-même ?

Bref, cet ouvrage se laisse lire, il permet de passer un bon moment, mais peut aussi faire réfléchir. Aucun lecteur ne pourra plus regarder les caissières de la même manière.

Note :

Publicités

Une réflexion sur “Les tribulations d’une caissière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s