Alpha & Omega : L’origine, par Patricia Briggs

 Alpha & Omega : L’origine
par Patricia Briggs
Editions Milady

Prix public : 6€
ISBN : 978-2-8112-0498-3

Quatrième de couverture :

Découvrez la rencontre d’Anna, une jeune louve battue et violée, et de Charles, le fils du chef des loups-garous d’Amérique du Nord.
Envoyé par son père pour démêler une affaire délicate à Chicago, Charles est accueilli par Anna, que sa meute traite en esclave. Leurs regards se croisent et il comprend qu’il va devoir apprivoiser cette farouche jeune femme qui est bien plus que ce qu’elle paraît…

Mon avis :

Ce prologue à la série Alpha et Oméga, présenté sous forme d’une novella de trois chapitres, se situe dans le même univers que Mercy Thompson, une autre saga de Patricia Briggs. L’intrigue se déroule d’ailleurs en parallèle à L’appel de la Lune, premier tome de Mercy, mais il n’est pas nécessaire d’avoir lu celui-ci pour comprendre L’origine.

Par contre, est-ce que ça permet de l’apprécier pleinement, ça, c’est une vraie question. Mon homme, qui a lu L’origine sans avoir touché à Mercy Thompson, m’a dit avoir trouvé cette histoire plate. Pour lui, il manque une intrique qui maintienne en halène et donne envie de connaître la fin. L’histoire de l’enfant enlevé ne serait pas suffisamment mise en avant.

Pour moi qui lu les deux premiers tomes de Mercy, mon point de vue différent car même si je suis d’accord avec le fait que, peut-être, certains points ne sont pas suffisamment mis en valeur. Toutefois, il y a plusieurs points à prendre en compte. Déjà, les événements de Chicago sont évoqués dans L’appel de la Lune, et j’ai trouvé ça intéressant de découvrir comment cela s’est vraiment passé là-bas. Ensuite, en lisant la nouvella, on comprend vite que ce qui est central, ce n’est pas tant les soucis dans la meute que la rencontre entre Charles et Anna. Enfin, étant donné le format très court, il reste quand même assez difficile de se lasser avant d’arriver à la fin. L’action est quand même bien présente, même si elle n’arrive que sur la fin.

Bref, L’origine est le premier livre de Patricia Briggs que vous lisez et que celui-ci vous laisse une impression mitigée, essayez quand même la suite, ça peut valoir le coup. Ces 120 petites pages ne sont pas forcément représentatives de l’ensemble de l’œuvre de l’auteur.

Note :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s