L’étrange secret de Finley Jayne

Steampunk ChroniclesL’étrange secret de Finley Jayne
Par Kady Cross

Prix public : Gratuit jusqu’au 20 mai
ISBN : 978-2-28027-125-7
E-book uniquement

Résumé éditeur :

Finley Jayne voudrait bien n’être qu’une jeune fille comme les autres. Mais, depuis quelque temps, elle sent se développer en elle une part sombre qui lui donne d’étonnants pouvoirs. Des pouvoirs qu’elle va bientôt mettre à l’épreuve d’une terrifiante machination…

Mon avis :

J’ai craqué sur ce court roman après avoir lu Sans âme, en me disant qu’au moins ça resterait dans l’ambiance. Et puis, c’est gratuit, alors… L’histoire se passe à peu près à la même époque, mais cette fois, on n’est plus dans de la Bit-lit, mais vraiment dans de la littérature Steampunk. Je ne connaissais pas du tout ce genre, et si ça m’a un peu déstabilisé, j’ai tout de même apprécié.

Finley Jayne est une jeune fille en apparence fragile, mais qui possède une force hors du commun et une part d’elle-même la pousse à protéger ceux qu’elle aime. L’univers dans lequel elle évolue ne se veut pas fidèle à l’Histoire ni forcément fantasy : c’est un mode fait d’automates et d’inventions farfelues. C’est d’ailleurs parfois un peu cliché – l’héroïne s’habille comme s’habillerait un steampunk d’aujourd’hui, laisse échaper des jurons d’aujourd’hui… Mais bon, si c’est assumé, on ne lui en veut pas.

Je ne suis pas une ferrure de ce genre de mélance entre science-fiction et fantastique. Mais même si j’ai beaucoup apprécié les livres que j’ai lus précédemment, purée, ça fait DU BIEN de ne plus avoir affaire à des vampires ou à des loups-garous ! Je commençais à vraiment saturer et ce petit roman aura été pour moi comme une bouffée d’air frais.

Bon, je ne peux malheureusement pas dire grand chose de plus sans spoiler. L’étrange secret de Finley Jayne est l’introduction à une série dont le premier tome sortira le 1er décembre. Ça laisse le temps de voir venir… Par curiosité je suis allée lire le résumé, et j’avoue que ça m’a fait un peu peur, car la série a l’air assez différente de cette introduction que j’ai beaucoup appréciée. Comme on dit « qui vivra verra ».

Ah oui, dernier point : les fautes. Il y a beaucoup de fautes dans cet e-book, et si vous avez tendance à les repérer facilement, il est possible que ça gêne votre lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s