Damnés

Damnés 1 – Damnés
par Lauren Kate

Prix Public : 16,90€
ISBN : 978-2-7470-3366-4

Présentation éditeur :

Lorsque Luce rentre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d’emblée attirée par le ténébreux Daniel.
Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession.
Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n’arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance.
Tout est conçu pour que l’ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux…

Mon avis :

Attention, spoilers légers

Voilà bien un an que ce livre traînait dans ma pile à lire. Je l’avais commencé peu de temps après l’avoir acheté, puis rapidement abandonné par manque d’intérêt. Le challenge Lire en thème était donc l’occasion rêvée de le rouvrir.

Lucinda, aka Luce, débarque dans un « lycée d’éducation surveillée » suite à l’injonction d’un juge. En effet, son petit ami vient de mourir dans un incendie, et la jeune fille est la seule témoin des circonstances troublantes qui l’a provoqué.

Avant de continuer, je vous propose un petit test pour déterminer si ce livre risque d’éprouver vos nerfs ou si, au contraire, vous serez parfaitement capable d’y résister. Au début de l’ouvrage, Luce se déclare « folle amoureuse » de Trévor, le petit ami défunt. Puis, quelques pages plus loin, la demoiselle se rend compte que finalement, elle n’éprouvait rien pour lui – oh, c’est qui ce beau jeune homme là-bas ?
Réaction 1 : Rien ne vous choque là-dedans – vous pourrez probablement supporter ce livre sans soucis. (Dans ce cas, je vous déconseille de lire la suite de cette chronique afin de ne pas partir avec un à priori négatif. 😉 )
Réaction 2 : Vous vous dites « Euuuh, ouais… ». Là, je préfère vous prévenir, il faudra vous accrocher, parce que c’est de loin le truc le moins agaçant que Luce fait de tout le livre.
J’ai oublié de préciser que Luce ne semble pas avoir le moindre traumatisme suite à cet incident. En fait, il semblerait que d’une façon générale, cette fille ne ressent rien – sauf quand ça concerne son amant maudit. Au fil des pages, j’en suis venue à élaborer ma propre théorie : Luce est une alien, ce n’est tout simplement pas possible autrement.
Et une alien croisée avec un mollusque, qui plus est. Parce que cette fille est aussi extrêmement molle. Je fais ici référence à la scène des boulettes de viande, à ses pathétiques tentatives de plaquer Cam ainsi qu’au moment où se fait ligoter…
Enfin, Luce est une vraie sal… pardon, une gourgandine. J’ignore quelle est sa définition de l’amour, mais de toute évidence, pour elle, ça ne doit fonctionner qu’à sens unique. Elle attend que les hommes lui donnent tout sans rien offrir en échange. Pire, elle se sert de Cam comme d’un véritable bouche-trou, un jouet pour se consoler quand Daniel la contrarie, puis qu’elle jette dès qu’elle peut à nouveau parler à celui-ci. Je ne parle même pas de la scène de la bagarre. Se serait-elle interposée ? Non, parce qu’elle est trop fière que des mecs se battent pour elle, attendez !
Bref, pour faire court, Luce est insensible, molle, arrogante, égoïste, et – oh bon sang ! – je hais profondément ce genre de filles ! Elle m’aura gâché le livre à elle toute seule.

Heureusement, même si elle est l’héroïne, d’autres éléments remontent un peu le niveau comme les autres personnages qui eux, au moins, sont attachants et ressemblent à autre chose qu’à des coquilles vides. L’histoire, quant à elle, met un peu de temps à démarrer, mais une fois qu’on a passé la première moitié du livre tout commence à s’accélérer.

Je conclurai en disant que cet ouvrage m’aura par de nombreux aspects rappelé Twilight. Damnés fait clairement parti de ces livres qui ont tenté de surfer sur la vague de ce succès mondial, à la différence que nous n’avons pas là des héros vampires, mais un autre type de créatures surnaturelles.

———–

Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge Lire en thème #4 – Malédictions, organisé par le Blog Lire sous la Lune.

Publicités

Une réflexion sur “Damnés

  1. Huhu, Luce est un petit cœur d’artichaut (avec une cervelle de moineau, certes). Je fais partie des gens qui ont eu la 2e réaction (voire la 3e : WTF ?!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s