L’Aube de la Guerrière

L’Aube de la Guerrière
Par Vanessa Terral

Prix public : 19,90 €
ISBN : 979-10-90627-06-2

Présentation éditeur :

« Marre de jouer les éboueuses! De ramper dans les divers infra-mondes à traquer les monstres les plus tordus de la Création. Et maintenant, on nous envoie sans équipier, direct au casse-pipes! Trop de boulot, qu’ils disent. Trop de manifestations. Il paraît que c’est à cause de la fin du monde. Quel monde, déjà, je ne sais pas trop… Mais quelle fin en plus?! On a déjà eu droit à l’éclipse de 1999, au bug de l’an 2000, à l’ère du Verseau qui s’est glissé quelque part là-dedans et maintenant à décembre 2012 grâce à cette connerie de calendrier maya! N’importe quoi…
Remarquez, je devrais quand même me méfier; je suis bien placée pour savoir qu’en matière de légendes, il n’y a pas de fumée sans feu. La preuve: moi, ça fait trois semaines que je suis un ange guerrier. »

À peine décédée, Solange est envoyée à l’armurerie divine. Le Livre de saint Pierre a parlé: guerrière par prédisposition naturelle, mais ange sans grande valeur, elle ne sera d’aucune utilité dans la guerre qui oppose les siens aux démons. Autant l’employer dans les Fosses, ces lieux dispersés dans les plans qui ont pour point commun d’abriter les Larves et autres créatures de cauchemar. Lesquelles ont une fâcheuse tendance à fuguer…
Un job qui n’a rien de bien intéressant – à part une meilleure connaissance des différents types d’effluves méphitiques – jusqu’à ce qu’elle découvre que les démons aussi envoient des guerriers dératiser les abords des Fosses. Dont Terrence et Aghilas… ce dernier possédant le même Don qu’elle, un pouvoir très rare visiblement: le Feu des Ténèbres.

Mon avis :

Généralement, quand on me parle de Bit-Lit, je m’attends à du réchauffé. C’est pas que les récits se ressemblent tous ou qu’on puisse interchanger les héroïnes d’une histoire à l’autre, mais un peu quand même. En ce sens, L’Aube de la Guerrière fut une véritable bouffée d’air frais grâce à un univers original et une héroïne pour le moins caractérielle. (Huum… et à titre très personnel, je dirai aussi grâce à un Kelbômec que je croquerais bien s’il n’avait pas le seul défaut d’être fictif…)

Nous suivons donc l’ange Solange – non, n’essayez pas, on la lui a déjà faite ! – morte depuis trois semaines à peine. Sa mission ? Débarrasser les différents plans d’existence des Larves, de dangereuses créatures qui annihilent tout sur leur passage. Et elle est plutôt douée pour ça. Il n’y a qu’un petit souci : ses patrons voudraient bien la voir disparaître de manière définitive…

Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce livre, ce sont les personnages. Le vocabulaire qu’ils emploient est parfois très familier, mais dans le contexte, ça ne fait absolument pas vulgaire, bien au contraire. Cela les rend plus humains et attachants. Certaines réflexions m’ont même valu de sacrés fous rires. Idem pour certaines situations cocasses – je crois que la scène de la douche restera une de mes préférées. À côté de ça, il y a pas mal d’action, de sorte qu’à aucun moment on ne s’ennuie.

J’ai également apprécié le mélange des folklores, car l’univers dans lequel évoluent nos héros n’est pas seulement peuplé d’anges et de démons, mais aussi de dieux païens. Ce fut donc avec plaisir que j’ai découvert les moissons-des-Æsir, leurs croyances et leurs rites.

En résumé, ce premier roman est une réussite, et bien qu’étant publié depuis une quinzaine de jours à peine, je ne doute pas qu’il parviendra à faire son petit bout de chemin auprès du public.

Publicités

Une réflexion sur “L’Aube de la Guerrière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s