Glitch

Glitch 1Glitch
par Heather Anastasiu

Prix Public : 16,90€
ISBN : 978-2-2211-2718-6

Présentation éditeur :

Dans une société souterraine où toute émotion a été technologiquement éradiquée, Zoe possède un don qu’elle doit à tout prix dissimuler si elle ne veut pas être pourchassée par la dictature en place. L’amour lui ouvrira-t-il les portes de sa prison ?
Il y a deux siècles de cela, l’humanité a payé au prix fort ses appétits démesurés lorsque le feu de mille armes nucléaires a littéralement rasé la surface de la planète. Sous terre, au sein de la Communauté, la souffrance et la guerre ne sont plus que de lointains souvenirs : des puces implantées dans le cerveau de ses membres ont permis d’éradiquer enfin toutes ces émotions qui ont bien failli mener les hommes à leur perte.
Lorsque la puce de Zoe, une adolescente technologiquement modifiée, commence à glitcher (bugger), des vagues de sentiments, de pensées personnelles et même une étrange sensation d’identité menacent de la submerger. Zoe le sait, toute anomalie doit être immédiatement signalée à ses Supérieurs et réparée, mais la jeune fille possède un noir secret qui la mènerait à une désactivation définitive si jamais elle se faisait attraper : ses glitches ont éveillé en elle d’incontrôlables pouvoirs télékinésiques… Sa liberté nouvellement acquise va toutefois lui donner des ailes et, tandis que Zoe lutte pour apprivoiser ce talent dévastateur tout en restant cachée, elle va rencontrer d’autres jeunes Glitchers : Max le métamorphe et Adrien, qui a des visions du futur. Ensemble, ils vont devoir trouver un moyen de se libérer de l’omniprésente Communauté et de rejoindre la Résistance à la surface, sous peine d’être désactivés, voire pire…

Mon avis :

Dès que j’ai vu la couverture et lu le résumé sur la page FB de la collection R, j’ai eu envie de découvrir Glitch. Une personne l’ayant reçu en service presse a accepté de me le prêter, et il a donc atterri dans ma pile à lire avant même la sortie officielle. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de l’ouvrir immédiatement, et par la suite, les quelques chroniques pas franchement enthousiastes ont refroidi mes ardeurs…

Et ce fut une erreur, car après lecture, je dois avouer qu’au final, j’ai été plutôt emballée par cette lecture.

Dès les premières pages, nous découvrons l’univers de Zoe, dans lequel les humains possèdent tous une puce qui a pour fonction d’annihiler leurs sentiments. À l’instar de 1984 de George Orwell, la vie de la communauté est paramétrée au millimètre, tout est surveillé, et le moindre écart est puni. Alors oui, on est encore dans une dystopie qui n’a rien inventé. Mais bon, Hunger Games reprend le principe de Battle Royal, et pourtant on aime quand même, non ?

Ce que j’ai apprécié, dans cette histoire, c’est que l’auteur fait l’effort d’expliquer la logique qui aurait poussé les gens à accepter ces puces, pourquoi ils ont accepté les mensonges et se sont laissé berner. Arrivée à un certain point de ma lecture, j’ai même cru que l’héroïne allait laisser tomber sa petite révolution en solitaire pour retourner dans le giron de la Communauté, tant ça paraissait convaincant. Mais c’était sans compter ses sentiments pour Adrien…

Les sentiments ! Il faut bien en parler puisque dans l’univers de Zoe, ils sont considérés comme dangereux. La jeune fille, comme tous les membres de sa communauté, ignore de quoi il s’agit. Et quand sa puce commence à boguer, c’est un véritable choc pour elle. Alors naturellement, comme on peut s’y attendre, tout ceci forme un terrain propice au développement d’une romance – en triangle, histoire de pimenter un peu.

Certains chroniqueurs ont trouvé dommage que cette romance très présente élude un peu le côté dystopie, mais personnellement, je n’ai pas partagé ce sentiment lors de ma lecture. Disons que même si Zoe est un peu perdue entre Max et Adrien, elle découvre également une large panoplie d’autres sentiments allant de la peur, à la joie, à la tristesse, à l’amour familial… et à la haine, bien sûr. Et puis tous ces personnages se battent aussi pour essayer de s’échapper, et nourrissent le rêve fou d’essayer de changer les choses. Cela compte aussi pour une large part de l’histoire !

Côté personnages, je ne saurais trop quoi dire à propos de Zoe et d’Adrien. En revanche, j’ai un petit coup de cœur pour le personnage de Max – enfin si on peut parler de coup de cœur, car en réalité il est antipathique au possible et j’ai maintes fois eu envie de l’égorger. Mais c’est à mes yeux le personnage le mieux travaillé du livre. Contrairement aux deux autres et à Molla ou à la Chancelière, on sent qu’il est vraiment paumé et qu’il ne sait pas gérer ces nouveaux sentiments qu’il éprouve. Du coup, son comportement vis-à-vis de Zoe est tout à fait logique. Pas excusable. Mais logique.

Enfin, je relèverai un point faible au livre, mais pas des moindres, puisqu’il s’agit du scénario. Aucun problème avec l’histoire en elle-même, mais en revanche, j’ai trouvé que l’auteur ne savait vraiment pas disperser ses indices pour faire avancer la trame. (Ou alors c’est un génie, mais comme j’ai pas réussi à suivre, ça m’a vexée et je préfère dire que c’est sa faute!) Par exemple, l’héroïne s’interroge sur un élément, qu’elle oublie complètement par la suite jusqu’au dénouement final, dans un effet « Grosse Révélation ». Ou encore, tout laisse à croire qu’untel pourrait être un traître, et finalement, on pense que c’est un autre alors que RIEN ne l’accuse. Et reretournement de situation, ce n’était pas ça non plus. Mal de crâne ? Voilà les cachets !

En résumé, Glitch n’est sans doute pas un livre qui brillera pour son originalité, mais j’en ai apprécié l’univers travaillé et la manière dont les personnages découvrent ces sentiments nouveaux pour eux.

———————

Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge Lire en thème #5 – Univers post-apocalyptiques, organisé par le Blog Lire sous la Lune.

Publicités

2 réflexions sur “Glitch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s