Le sang des anges

Chasseuse de vampires 1Le sang des anges
par Nalini Singh

Éditeur : J’ai lu
ISBN : 978-2-290-02252-8
Prix public : 8,90 €

Présentation éditeur :

« Je suis Elena Deveraux et j’ai beau être la meilleure chasseuse de vampires du moment, je ne suis pas sûre d’être à la hauteur de mon prochain job. Mon employeur étant le terrifiant Raphael, Archange à la beauté redoutable, je n’ai aucun droit à l’erreur… même si c’est mission impossible. Cette fois, ce n’est pas un simple vampire rebelle que j’ai à chasser. C’est un Archange déchu. Quand les Archanges jouent, les mortels cassent. »

Mon avis :

J’ai eu énormément de mal à me plonger dans ce livre, et ce pour deux raisons principales.

La première, c’est le non respect des règles de typo qui perturbe la fluidité de la lecture. Par exemple les phrases d’actions peuvent être inclues dans les dialogues sans retour à la ligne. La plupart du temps, il y a des parenthèses, mais d’autres fois elles passent tout bonnement à la trappe. Autre cas, les personnages mystérieux qui s’invitent dans les discussions.

Exemple page 56, avec un dialogue téléphonique entre Sara et Elena :
(Elena) – Blabla, demanda-t-elle à Sara.
(Sara) – Blabla, répondit Sara.
(Personnage mystère) – Blabla
(Elena) – Blabla, chuchota Elena […]

Et c’est comme ça régulièrement : comme l’auteur ne prend pas toujours la peine de préciser qui parle, si on essaye de s’y retrouver grâce à la règle qui veut qu’à chaque tiret ce soit une nouvelle personne qui prend la parole, on se rend vite compte que ça bugue. Alors après, imaginez ce qu’il se passe dès qu’il y a plus de deux personnes… (La corde est fournie).

La seconde raison qui m’a empêchée de me plonger pleinement dans l’univers, c’est l’absence de background. On a un univers dans lequel les anges règnent en maitres sur les humains et utilisent les vampires comme esclaves. Ok. D’accord. Et sinon, une petite explication à tout ça ? Non ? Si comme moi vous appréciez qu’un auteur explique son univers, sachez que les anges n’ont d’angéliques que le nom, et débrouillez-vous avec ça car vous n’en saurez pas plus.

Malgré tout ça, j’ai quand même finit par accrocher au bout d’un long – très long – moment grâce à l’histoire qui promet de l’action. Encore qu’en fait d’action, on en a plus à ruminer sur les histoires de fesses d’Elena que sur la chasse à l’archange déchu… Alors après, c’est une question de goûts…

En résumé

Un style qui laisse à désirer, un univers que l’on peut mettre un certain temps à assimiler, des histoires d’amour et de l’action.

Publicités

Une réflexion sur “Le sang des anges

  1. Je suis justement en train de le lire et je partage tout à fait ton avis ! Du moins, je trouve que l’enquête sur Uram avance bien difficilement, qu’après 240 pages, on attend toujours une piste plutôt que des adjectifs sur la beauté de Raphael… Je vais le finir par principe, mais ce sera pas un livre qui me marquera !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s