Intuitions – Tomes 1 & 2

Intuitions – Tomes 1 & 2
de Rachel Ward

Éditeur : Michel Lafon
ISBN : 978-2-7499-1423-7 / 1228-7
Prix public : 15.95 € chacun.

Présentation de l’éditeur :

intuitions1Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu’elle croise. C’est le jour où sa mère décède qu’elle en comprend la signification : il s’agit de la date de leur mort. Ce don maudit la pousse à se couper du monde. Jusqu’au jour où elle rencontre Spider…

Alors qu’ils partent ensemble à la grande roue de Londres, un phénomène étrange se produit : pourquoi tous les passants ont-ils le même nombre au-dessus de la tête ? Pris de panique, Jem et son ami prennent la fuite.

Ils seront les seuls survivants de l’attentat qui va suivre, mais aussi les seuls suspects traqués par la police une fois leur identité révélée par les caméras de surveillance.

Mais comment Jem peut-elle expliquer au commun des mortels les raisons de sa fugue, et surtout, comment ignorer la terrible vérité qu’elle peut lire en Spider ?

——————

intuitions2Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu’elle croise. C’est le jour où sa mère décède qu’elle en comprend la signification : il s’agit de la date de leur mort. Et bientôt, elle découvre que son fils Adam possède, lui aussi, le terrible don…

Angleterre, 2026. À la mort de Jem, Adam a été élevé par Nana, sa grand-mère. De retour à Londres, il fait la connaissance de Sarah, une jeune femme qui le voit depuis plusieurs mois dans ses rêves. Mais un phénomène troublant va venir bouleverser leur existence. Tout le monde arbore soudain le même nombre : 01012027.

Déclaration de guerre, accident nucléaire, virus foudroyant ? Sarah et Adam savent qu’un effroyable événement est sur le point de se produire. Et ils n’ont que quelques mois pour changer le cours du destin…

Mon avis :

Quand j’ai lu le résumé du premier tome, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à la vieille bande annonce d’un film apocalyptique, dans laquelle la mort des gens étaient annoncée par un chiffre flottant au-dessus de leur tête. Impossible de remettre un nom sur le film en question, mais niveau originalité, déjà, ça partait très mal à mes yeux. Néanmoins, j’ai quand même eu envie de tenter la lecture, et là, ce fut une agréable surprise.

Contrairement à ce qui est annoncé par « l’emballage » (le résumé, tous ces chiffres sur la couverture, et même en décoration à l’intérieur du livre), le fait que Jem puisse voir la date de mort des gens reste très secondaire. Ce que raconte ce premier tome, ce n’est pas l’histoire d’une catastrophe, c’est celle de deux ados en cavale. J’ai donc été agréablement surprise, d’autant que Jem est une héroïne à l’histoire intéressante. Et surtout, la fin n’est pas si évidente que cela.

Le second tome est tout l’inverse. Nouvelle époque, nouveaux héros ; nous nous retrouvons 15 ans plus tard à suivre le fils de Jem qui a hérité de son terrible don.

Je suis sans doute mauvaise langue, étant donné que la plupart des chroniques préfèrent ce tome-ci au premier. Mais en ce qui me concerne, j’ai le sentiment que l’auteur a cherché à « rattraper » quelque chose, comme si elle avait l’impression de s’être plantée avec le tome 1 et qu’elle cherchait à séduire le public en tombant dans tous les travers possible. Ou peut-être qu’elle cherche juste à exploiter un filon. (L’absence de sous-titre au tome 1 peut laisser penser qu’il devait s’agir d’un one-shot à la base)

Pour commencer, je n’ai pas apprécié le changement d’époque. Nous nous retrouvons en 2026, sans savoir ce qui a changé par rapport à l’époque de Jem – à notre époque. Tout ce qu’on sait, c’est que la société ne s’est pas arrangée et que le régime en place a l’air plus dur. Alors bien sûr, comme on ne voit le monde qu’à travers deux ados qui ont lâché l’école, et qui ne sont donc pas très cultivés niveau Histoire, mais cette absence de backgound laisse un sérieux vide.

Ensuite, je n’ai pas aimé le personnage de Sarah, dont le comportement et le caractère m’ont rappelé Jem en nettement plus fade et Adam m’a laissé complètement froide. Seule Val, déjà présente dans le premier tome, reste un personnage intéressant.

Enfin, nous tombons dans le cliché de l’Apocalypse annoncée, contre laquelle les héros lutterons tant bien que mal. A la limite, cette énième reprise aurait pu très bien passer si elle avait été un peu mieux maitrisée. Parce que je ne sais pas, mais moi, j’ai toujours entendu dire que dans un incendie le plus mortel, ce ne sont pas les flammes, c’est la fumée – d’où l’importance de se couvrir le visage et de se baisser, comme le répètent de nombreux secouristes. Du coup, quand on voit la fin, on se dit qu’il y a comme un soucis.

En résumé :

Deux tomes très différents l’un de l’autre, dont il est certain qu’ils ne peuvent être appréciés de la même manière. La préférence ira sans conteste au tome qui correspond le mieux à nos attentes – et en ce qui me concerne, c’est donc le premier.

A noter qu’il existe un troisième tome, qui annonce une histoire bien différente encore.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s