Bilan de juin

Dernier jour du mois, l’heure du bilan ! Avec cette fois 13 livres (6 romans, 7 mangas).

Bilan lecture

kane1Commençons par La Pyramide rouge, le premier tome des Chroniques de Kane. Cette série a été écrite par Rick Riordan, qui est également à l’origine de Percy Jackson et des Héros de l’Olympe. Etant fan, je ne pouvais pas passer à côté !
Nous sommes ici dans la mythologie égyptienne. Les dieux s’approchent plus des esprits, habitant le corps des mortels pour pouvoir exister hors de la douat. C’est une différence majeure par rapport aux dieux grecs des autres séries de Riordan qui m’a moyennement plu. Mais à part ça, nous retrouvons la recette habituelle des demi-dieux qui se lancent dans une quête périlleuse pour sauver le monde. En prime, nous croisons de-ci de-là quelques références à Percy Jackson, laissant entendre qu’il y aura sans doute un jour une confrontation grecs/égyptien, comme il y a eu une confrontation grecs/romains. J’ai hâte de voir ça !

sansformeDans Sans forme, second second volet des Aventures d’Alexia Tarabotti, notre héroïne doit faire face à un mal mystérieux qui frappe les surnaturels de Londres. J’ai trouvé que finalement il ne se passait pas grand chose dans ce livre, mais on en apprend beaucoup sur les Sans Âmes, et l’auteur a une plume toujours très agréable et pleine d’humour. Et puis, le retournement final m’a vraiment laissé sur ma faim. Je n’aurai pas cru ça de Lord Maccon !

hecate2[ATTENTION SPOILER] Dans le tome 2 de Fille d’Hécate, Maëlys se voit appeler en renfort par la police pour résoudre une sordide affaire de meurtre. Ce sera pour elle une nouvelle épreuve pour l’aider à devenir une sorcière accomplie.
Honnêtement, je suis très très mitigée sur ce livre. Déjà le premier tome ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable avec une histoire très rapide et facile et des personnages trop supperficiels. Cette fois, les personnages sont plus travaillés et la quête initiatique de Maëlys est bien menée. J’ai beaucoup aimé le passage où l’héroïne recherche son premier emploi et sa rencontre avec l’adolescente gothique. Mais c’est au niveau de l’enquête que ça pêche : déjà parce que les mandats de perquisition, ça n’existe pas en France (avec toutes les recherches faites autour de la sorcellerie, c’est dommage de se tromper là-dessus),  ensuite parce que s’évanouir au moment le plus critique, pour que finalement ce soit un autre personnage qui raconte à Maëlys ce qu’il s’est passé, je suis désolée, mais pour moi, ça ne passe pas. Ca me donne vraiment l’impression que l’auteur avait la flemme d’écrire la fin et a préféré la résumer.

succubus5 succubus6

Succubus Shadows… je l’attendais depuis tellement longtemps celui-là ! Un mal mystérieux frappe Georgina dès qu’elle commence à devenir trop mélancolique. Et avec le mariage de Seth qui se prépare, autant dire qu’il est bien difficile pour elle de ne pas céder au désespoir ! Peu d’action dans ce tome, qui a pour seul but de nous plonger davantage dans les pensées de Georgina ainsi que dans son passé, pour que nous comprenions vraiment qui elle est. J’avoue, je me suis un peu ennuyée, mais la fin fait tellement l’effet d’une bombe que j’ai tout de suite enchainé avec le sixième et dernier tome. Vous savez, genre « Non, c’est pas possible… Ce n’est quand même pas… OMG, il faut absolument que je sache !!! »
Et je suis trop fière de moi parce que ma théorie était la bonne, héhé ! Mais du coup, comme tout le reste de l’histoire est prévisible (c’est pas qu’on attendait ça depuis le tome 2, mais un peu quand même…), il n’y a finalement plus beaucoup de mystère. Néamoins, j’ai adoré ce livre, notemment parce qu’on découvre Carter sous un jour nouveau. Comme quoi, c’est bien un ange, un vrai de vrai ! Et parce qu’on revoit Yasmine au moment on on ne s’y attend pas. C’est d’ailleurs à ce moment là que je me suis dit que finallement l’auteur savait dès le premier tome où elle venait nous mener. C’est ce qui, à mes yeux, fait toute la force de cette série !

hamburgerHamburger games. Pourquoi j’ai acheté ce livre ? Même à 1€ pendant l’opé Bragelonne, c’est encore trop cher payé pour une daube pareille. Je m’attendais naïvement à une parodie « constructive », avec une société de consomation poussée encore plus à l’extrême, où les tributs des districts s’affrontent en engloutissant autant de hot-dogs que possible dans un temps imparti, quelque chose du genre…
En fait non. Hamburger Games reprends l’histoire de Hunger Games à l’identique, avec en prime un texte mal écrit et un humour pipi-caca plus que douteux. Exemple ? Kapriss et Pita sont dans le train, direction le Capital. Pita se mouche dans un pain à hamburger. Heymec arrive, prends le pain et le mange avec un « Hum, j’ignorais qu’ils mettaient de la mayonnaise dans ceux-là ».
Je n’ai pas tenu au-delà des trois premiers chapitres. C’est vraiment le genre de parodie qui cherche à surfer sur une mode pour faire du fric, et rien d’autre.

seulelafleur2 seulelafleur3

Passons aux mangas avec les tomes 2 et 3 de Seule la fleur sait, une trilogie Yaoi. J’ai vraiment trouvé très belle et poétique avec des héros touchants. Pour ceux qui cherchent des romances sans sexe, sachez qu’il y en a un peu sur la fin, mais c’est vraiment pour montrer que l’amour entre Misaki et Arikawa est scellé. C’est d’ailleurs là que l’un d’eux sort une phrase que je trouve absolument magnifique sur l’amour homosexuel.

elles Elles, un one-shot Yuri. J’ai bien aimé, sans plus. L’une des héroïne, Natsuki, est un peu trop exubérante à mon goût. Et surtout, on tombe dans un cliché que je déteste : Fuyuka a été violée par un homme, et ne veut plus être approchée par aucun être du sexe opposé. Donc, elle va virer lesbienne, malgré les avances de Natsuki qui ressemblent plus à des agressions qu’à autre chose… Mouais… Non.

girlfriends1 girlfriends2 girlfriends3 girlfriends4

Enfin, dernière lecture, les quatre premiers tomes de Girl Friends, une saga Yuri très fleur bleue. Les héroïnes sont un peu naïves mais très attachantes. La romance se base sur des quiproquos et des non-dits, ce qui fait qu’on se demande si elles vont vraiment réussir à sortir ensemble un jour… Bref, c’est une lecture agréable et j’ai hâte d’en connaitre la fin.

Sinon…

Il est peu probable que j’arrive à lire autant le mois prochain. D’ailleurs, le rythme du blog (déjà pas très élevé) risque d’en prendre un coup. En cause ? La naissance d’une nouvelle maison d’édition ! ^_^ Elle s’apelle Flammèche et sera, comme beaucoup d’autres, spécialisée dans l’Imaginaire.

J’espère pouvoir vous en dire plus dans le courant du mois. 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s