Bilan 2013

Le dernier article remonte à… ouch ! Octobre…

Je ne suis pas morte, et je n’ai pas abandonné le blog. Mais j’ai un petit passage à vide. J’ai lu très peu ces derniers mois, et lorsque je souhaitais écrire un article ou une chronique, je me suis retrouvée à remettre constamment au lendemain par manque de temps et d’énergie…

Bref, c’est la fin de l’année, l’occasion de faire le point.

Bilan lecture

Mon compteur lecture m’indique 61 livres lu cette année : 25 romans, 6 nouvelles, 11 BD et 19 mangas. Plus 3 livres malheureusement abandonnés en cours de route : un parce qu’il était vraiment mauvais, deux autres à cause de mon passage à vide actuel (j’espère toujours les reprendre plus tard).

Le chiffre est plus faible que pour 2012, dommage, j’étais bien partie… On verra bien ce que ça donnera en 2014 (même si je me fiche un peu du kikimeter ! 😉 )

Bilan écriture

En novembre, j’ai tenté de me relancer dans le NaNoWriMo, seul évènement qui arrive à me motiver à l’écriture. Il y a une histoire qui me trotte dans la tête depuis très longtemps, je me suis dis qu’il était temps que je m’y mettre.

Mais bon, là encore, pas assez de temps, j’ai abandonné passé le quinze du mois. Je n’ose même pas essayer de relire. L’histoire tournait bien dans ma tête, mais une fois mise par écrit… j’ai l’impression que ça ne rime plus à rien, que je ne parviens pas à m’exprimer correctement, à transmettre les idées, les sentiments comme je les voudrais…

Bref, je ne sais pas si j’aurai le courage de relire et de terminer un jour. Ce qui me frustre pas mal :/

Bref…

J’espère revenir en 2014 avec plein de nouveaux articles et de belles chroniques.

Je vous souhaites à tous mes meilleurs vœux, et de magnifiques découvertes livresques 😉

Publicités

Bilan de Juillet

Le bilan lecture ce mois-ci aura le mérite d’être court, puisque je n’ai lu qu’un seul et unique livre. Je souhaitais lui consacrer une chronique détaillée, mais avec tous les remous causés par Flammèche, je n’en ai pas eu le courage. Je le regrette car ce livre a été un vrai coup de cœur et qu’à présent j’ai oublié la moitié des points que je souhaitais mettre en avant.

chemeres1Syrine est une adolescente de 16 ans qui voit sa vie basculer du jour au lendemain, lorsque des excroissances osseuses se mettent à pousser dans son dos.

La première chose qui m’a plu dans ce récit, c’est que nous nous trouvons plongés au cœur des croyances musulmanes. Et même si finalement, un démon reste un démon, cela laisse un sentiment d’originalité qui n’est pas pour déplaire, surtout lorsqu’on lit beauuuucoup de fantastique. Le second bon point, c’est que finalement cette histoire repose à 80% sur de la psychologie et la façon dont c’est traité, c’est juste époustouflant ! On ressent pleinement les angoisses de l’héroïne, on a l’impression de la voir petit à petit s’enfoncer dans les remous terrifiants de la folie, tandis qu’elle se débat de toutes ses forces pour garder la tête hors de l’eau en cherchant désespérément une explication rationnelle.

Les 20% restants de l’histoire représentent l’intrigue avec ces mystérieux « hommes en noir ». Ils n’arrivent vraiment qu’à la toute fin du tome, annonçant une suite des plus mouvementée.

Si personnellement ce roman a été un coup de cœur, je ne le conseillerais pas à n’importe qui : Syrine reste une adolescente dans toute sa splendeur. Elle est tellement réaliste qu’inévitablement, des fois on a envie de lui secouer les puces et de lui coller les points sur les I une bonne fois pour toutes. Non mais, autant j’ai beaucoup d’empathie pour les moqueries qu’elles subies au quotidien, autant je la trouve réellement infecte avec ses amis marseillais ! Je pense que finalement, avec Mutante il y a deux possibilités : soit on s’imprègne pleinement du récit et on le vit à fond, soit on n’accroche pas et dans ce cas-là mieux vaut passer son tour.

Bilan de juin

Dernier jour du mois, l’heure du bilan ! Avec cette fois 13 livres (6 romans, 7 mangas).

Bilan lecture

kane1Commençons par La Pyramide rouge, le premier tome des Chroniques de Kane. Cette série a été écrite par Rick Riordan, qui est également à l’origine de Percy Jackson et des Héros de l’Olympe. Etant fan, je ne pouvais pas passer à côté !
Nous sommes ici dans la mythologie égyptienne. Les dieux s’approchent plus des esprits, habitant le corps des mortels pour pouvoir exister hors de la douat. C’est une différence majeure par rapport aux dieux grecs des autres séries de Riordan qui m’a moyennement plu. Mais à part ça, nous retrouvons la recette habituelle des demi-dieux qui se lancent dans une quête périlleuse pour sauver le monde. En prime, nous croisons de-ci de-là quelques références à Percy Jackson, laissant entendre qu’il y aura sans doute un jour une confrontation grecs/égyptien, comme il y a eu une confrontation grecs/romains. J’ai hâte de voir ça !

sansformeDans Sans forme, second second volet des Aventures d’Alexia Tarabotti, notre héroïne doit faire face à un mal mystérieux qui frappe les surnaturels de Londres. J’ai trouvé que finalement il ne se passait pas grand chose dans ce livre, mais on en apprend beaucoup sur les Sans Âmes, et l’auteur a une plume toujours très agréable et pleine d’humour. Et puis, le retournement final m’a vraiment laissé sur ma faim. Je n’aurai pas cru ça de Lord Maccon !

hecate2[ATTENTION SPOILER] Dans le tome 2 de Fille d’Hécate, Maëlys se voit appeler en renfort par la police pour résoudre une sordide affaire de meurtre. Ce sera pour elle une nouvelle épreuve pour l’aider à devenir une sorcière accomplie.
Honnêtement, je suis très très mitigée sur ce livre. Déjà le premier tome ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable avec une histoire très rapide et facile et des personnages trop supperficiels. Cette fois, les personnages sont plus travaillés et la quête initiatique de Maëlys est bien menée. J’ai beaucoup aimé le passage où l’héroïne recherche son premier emploi et sa rencontre avec l’adolescente gothique. Mais c’est au niveau de l’enquête que ça pêche : déjà parce que les mandats de perquisition, ça n’existe pas en France (avec toutes les recherches faites autour de la sorcellerie, c’est dommage de se tromper là-dessus),  ensuite parce que s’évanouir au moment le plus critique, pour que finalement ce soit un autre personnage qui raconte à Maëlys ce qu’il s’est passé, je suis désolée, mais pour moi, ça ne passe pas. Ca me donne vraiment l’impression que l’auteur avait la flemme d’écrire la fin et a préféré la résumer.

succubus5 succubus6

Succubus Shadows… je l’attendais depuis tellement longtemps celui-là ! Un mal mystérieux frappe Georgina dès qu’elle commence à devenir trop mélancolique. Et avec le mariage de Seth qui se prépare, autant dire qu’il est bien difficile pour elle de ne pas céder au désespoir ! Peu d’action dans ce tome, qui a pour seul but de nous plonger davantage dans les pensées de Georgina ainsi que dans son passé, pour que nous comprenions vraiment qui elle est. J’avoue, je me suis un peu ennuyée, mais la fin fait tellement l’effet d’une bombe que j’ai tout de suite enchainé avec le sixième et dernier tome. Vous savez, genre « Non, c’est pas possible… Ce n’est quand même pas… OMG, il faut absolument que je sache !!! »
Et je suis trop fière de moi parce que ma théorie était la bonne, héhé ! Mais du coup, comme tout le reste de l’histoire est prévisible (c’est pas qu’on attendait ça depuis le tome 2, mais un peu quand même…), il n’y a finalement plus beaucoup de mystère. Néamoins, j’ai adoré ce livre, notemment parce qu’on découvre Carter sous un jour nouveau. Comme quoi, c’est bien un ange, un vrai de vrai ! Et parce qu’on revoit Yasmine au moment on on ne s’y attend pas. C’est d’ailleurs à ce moment là que je me suis dit que finallement l’auteur savait dès le premier tome où elle venait nous mener. C’est ce qui, à mes yeux, fait toute la force de cette série !

hamburgerHamburger games. Pourquoi j’ai acheté ce livre ? Même à 1€ pendant l’opé Bragelonne, c’est encore trop cher payé pour une daube pareille. Je m’attendais naïvement à une parodie « constructive », avec une société de consomation poussée encore plus à l’extrême, où les tributs des districts s’affrontent en engloutissant autant de hot-dogs que possible dans un temps imparti, quelque chose du genre…
En fait non. Hamburger Games reprends l’histoire de Hunger Games à l’identique, avec en prime un texte mal écrit et un humour pipi-caca plus que douteux. Exemple ? Kapriss et Pita sont dans le train, direction le Capital. Pita se mouche dans un pain à hamburger. Heymec arrive, prends le pain et le mange avec un « Hum, j’ignorais qu’ils mettaient de la mayonnaise dans ceux-là ».
Je n’ai pas tenu au-delà des trois premiers chapitres. C’est vraiment le genre de parodie qui cherche à surfer sur une mode pour faire du fric, et rien d’autre.

seulelafleur2 seulelafleur3

Passons aux mangas avec les tomes 2 et 3 de Seule la fleur sait, une trilogie Yaoi. J’ai vraiment trouvé très belle et poétique avec des héros touchants. Pour ceux qui cherchent des romances sans sexe, sachez qu’il y en a un peu sur la fin, mais c’est vraiment pour montrer que l’amour entre Misaki et Arikawa est scellé. C’est d’ailleurs là que l’un d’eux sort une phrase que je trouve absolument magnifique sur l’amour homosexuel.

elles Elles, un one-shot Yuri. J’ai bien aimé, sans plus. L’une des héroïne, Natsuki, est un peu trop exubérante à mon goût. Et surtout, on tombe dans un cliché que je déteste : Fuyuka a été violée par un homme, et ne veut plus être approchée par aucun être du sexe opposé. Donc, elle va virer lesbienne, malgré les avances de Natsuki qui ressemblent plus à des agressions qu’à autre chose… Mouais… Non.

girlfriends1 girlfriends2 girlfriends3 girlfriends4

Enfin, dernière lecture, les quatre premiers tomes de Girl Friends, une saga Yuri très fleur bleue. Les héroïnes sont un peu naïves mais très attachantes. La romance se base sur des quiproquos et des non-dits, ce qui fait qu’on se demande si elles vont vraiment réussir à sortir ensemble un jour… Bref, c’est une lecture agréable et j’ai hâte d’en connaitre la fin.

Sinon…

Il est peu probable que j’arrive à lire autant le mois prochain. D’ailleurs, le rythme du blog (déjà pas très élevé) risque d’en prendre un coup. En cause ? La naissance d’une nouvelle maison d’édition ! ^_^ Elle s’apelle Flammèche et sera, comme beaucoup d’autres, spécialisée dans l’Imaginaire.

J’espère pouvoir vous en dire plus dans le courant du mois. 🙂

Bilan d’avril 2013

Dernier jour d’avril, c’est l’heure du bilan !

Bilan lecture

hseLe premier livre lu ce mois-ci aura été HSE 1 – Human Stock Exchange. Dans cette BD de science-fiction, nous découvrons un monde tellement rongé par la crise que les hommes en viennent à se vendre en bourse. Mais attention, seuls les meilleurs peuvent le faire, car une bonne forme physique et une santé d’acier sont indispensable pour avoir une chance d’entrer au HSE, entreprise servant d’intermédiaire avec les financiers. Ainsi, Félix Fox va remuer ciel et terre pour offrir une vie meilleure à sa petite amie. Mais c’est sans compter que sa vie ne lui appartient plus désormais…
Pour l’instant, je ne peux pas vraiment dire si j’aime ou non, car à la fin du tome 1 l’histoire semble à peine démarrer. En tout cas, j’apprécie les graphismes ainsi que la manière dont le thème est traité. A voir ce que la suite va donner…

mercy6La Marque du Fleuve est le sixième tome de la série Mercy Thompson. Comme à chaque fois, je me suis demandée pourquoi j’ai mis autant de temps à le sortir de ma PAL. Car c’est toujours un plaisir d’être ainsi happé dans la lecture dès les premières pages.
Cette fois-ci, en plein voyage de noce, Mercy doit affronter le démon d’un fleuve, aussi ancien que puissant. Ben oui, elle a la poisse jusqu’au bout, la pauvre… Le bon côté des choses c’est qu’elle en apprendra énormément sur ses origines. Et quelles origines !
Bien qu’il m’ait semblé y avoir mois d’action dans ce tome que dans les précédents, je reste conquise grâce à un « background » très développé. La psychologie des personnage est elle aussi d’avantage mise en avant, notamment grâce au passage où Mercy est obligée de faire un choix qui va lui peser sur la conscience. Bref, un vrai régal !

glitch2Autre découverte du mois, Glitch, tome 2. Le premier m’avait paru bien, mais sans plus. Celui-ci est mieux, mais la magie n’est toujours pas là. Disons, pour faire simple, que le gros point fort est contre-balancé par un gros point faible.
Dans ce second volet, Zoe a rejoint la résistance et s’entraine dur pour maitriser ses pouvoirs et avoir le droit de partir en mission. Ou plutôt, pour avoir droit de servir de chair à canon, mais ça, c’est un point de détail, parce qu’Adrien a eu une vision comme quoi elle deviendrait chef de la résistance et c’est là le GROS point faible de l’histoire, pour moi. La gamine, elle a 17 ans, elle est entourée d’adultes plus expérimentés, de glitchers qui ont eux aussi leurs propres pouvoirs et n’a pas encore eu le temps de prouver sa valeur. Mais, malgré tout, on nous rappelle constamment que les gens attendent tous après elle, juste à cause de cette fameuse vision. Bien sûr. Logique. L’effet de pression tombe complètement à plat.
Malgré tout, une fois que les éléments se mettent en place et que l’histoire démarre vraiment, ce point devient secondaire. Ce que j’ai particulièrement aimé ? La façon dont ça se termine.

intuitions1 intuitions2

Enfin, dernière lecture du mois, les tomes 1 et 2 d’Intuitions. Pour une même série, ces deux romans sont aux antipodes l’un de l’autre, avec des attentes et un résultat vraiment très différents. En effet là où le tome 1 n’est que l’histoire de la fugue de deux jeunes adolescents sur fond de science-fiction, nous nous retrouvons dans le tome 2 avec un vrai scénario apocalyptique. En ce qui me concerne, le un aurait pu largement me suffire, et je en suis pas vraiment convaincue par le deux. Plus de détails dans ma chronique.

Bilan de mars 2013

Un nouveau mois qui s’achève, et encore une fois, je suis choquée de voir comme le temps passe vite. Bref, petit bilan de mes lectures !

Bilan lecture

addictPremière découverte du mois, Addict, un roman adolescent de la collection R, qui fut un petit coup de cœur. Vee, une jeune fille de 17 ans cherche à se prouver quelque chose en participant à Addict, le jeu qui fait fureur sur le net. Le premier défi n’est pas bien méchant. Le suivant non plus… Et voilà Vee qui se retrouve prise dans une spirale infernale.
Ce que j’ai apprécié, dans ce roman, c’est la psychologie de certains personnages, notamment Vee, et, finalement, la crédibilité de l’histoire, qui nous fait nous sentir mal. (Je ne citerai pas un fait divers récent, ce serait exagéré, mais bon…) Malheureusement ces bons côtés sont ternis par quelques points faibles, comme par exemple l’absence des parents.
Chronique détaillée.

athenaSeconde lecture du mois, La Marque d’Athéna, troisième tome des Héros de l’Olympe. Alors oui, j’avais prévu une chronique complète, mais je suis une grosse flemmarde en puissance. Tenez, voici le fouet, ne tapez pas trop fort (faut que je finisse ce billet quand même).
Dans ce troisième volet, nous retrouvons nos sept demi-dieux, qui s’en vont pour Rome, dans l’espoir de sauver Nico et de contrer Gaïa. Toujours autant d’action, et surtout, toujours autant d’humour, ce pavé de presque 600 pages fut un vrai régal ! D’autant que je redoutais d’être perdue, le tome précédent étant sorti il y a un an, mais non, car l’auteur prends soin de rappeler qui sont les héros, leur histoires, les aventures qu’ils ont vécu. Bref, ce livre pourrait presque être lu indépendamment des autres, sans que le plaisir de la lecture ne soit gâché ou qu’on ait l’impression de passer à côté de quelque chose.

scroogeLe drôle de Noël de Scrooge. Alors oui, c’est un peu tard pour lire des contes de Noël, mais je l’ai reçu en cadeau lors d’un swap, et je tenais à le lire sans trop tarder non plus (genre juillet, ça le fait pas trop, quoi…)
Si vous connaissez le dessin animé de Disney, vous en retrouverez bien l’ambiance dans ce classique de Dickens. C’est par ailleurs une belle histoire qui nous rappelle l’esprit de Noël, peut-être un peu oublié de nos jours, mais qui saura nous faire rêver à tout âge.

quete3Le livre du Temps est le troisième et dernier tome de la série la Quête des Livres-Monde. J’ai longtemps attendu ce livre, car j’ai découvert cette saga à sa première édition chez un autre éditeur.
Ce livre reste dans la lignée des deux premiers quoi qu’il m’ait paru peut-être un peu plus « mûri » que ses prédécesseurs. La série est bon enfant, un peu casse-gueule (personnifier la destruction naturelle des choses en entité aussi vieille que l’univers et la faire s’opposer aux héros, faut oser – mais ça va l’auteur s’en tire bien sur la fin) et écrite dans un style accessible aux plus jeunes. Bref, une lecture agréable pour se détendre et se changer les idées.

chionateeL’ennemi adoré de Chionatée est une nouvelle qui mélange Romance et Fantasy. Malheureusement je dois dire que je suis ressortie de cette lecture avec une impression plutôt négative. L’histoire en elle-même n’est pas sans rappeler Roméo et Juliette : deux êtres dont les clans sont en guerre qui ont un coup de foudre déraisonné et dont l’amour causera la perte. Mais ce n’est pas cela qui m’a chagriné. Beaucoup de points m’ont laissé dubitatives, mais je ne parviens pas à rassembler mes idées pour les formuler clairement.
Je pense que tout a du partir de la formule « On vient de nous déclarer la guerre », parce que je me suis de suite imaginée qu’il y avait eu un acte de guerre de la part de l’autre camps. En fait non. Et ça m’a laissé par la suite dans un sentiment de confusion ajouté au problème : « Prophétie, mode d’emploi : maitre de notre destin ou pas ? » Bref, difficulté à accrocher, des mots dont je ne parvenais pas à ressentir ce qu’ils voulaient exprimer…
Ça vient surement de moi, donc, si ça vous intéresse, n’hésitez pas à le lire pour vous faire votre propre idée.

Bilan lecture de février

Février touche à son terme, il est le temps de faire le point. Peu de roman, quelques BD, et un fort sentiment d’avoir ramé, ramé et ramé dans mes lectures.

Bilan lecture

lily1Meurtre à Shakespeare est le premier tome de Lily Bard, une série de Charlaine Harris. Si vous avez aimé la Communauté du Sud ou encore Les Mystères de Harper Connelly, vous ne serez pas déçu par la plume de l’auteur. Par contre, ne vous attendez pas à du fantastique. Lily Bard est une fille tout à fait ordinaire qui se retrouve dans une situation délicate la nuit où elle découvre un cadavre dans le parc en face de chez elle. Dans l’ensemble, l’histoire est bine menée et se lit vite. Je regrette seulement que certains personnages n’aient pas été davantage développés.
Chronique détaillée.

sda2On ne présente plus le Seigneur des Anneaux. Je m’étais engagée à lire ce second tome pour le 6 janvier, finalement, je ne l’ai terminé qu’au milieu du mois – et encore, parce qu’Arcaalea l’a elle-même finit entre temps et que ça m’a donné un coup de fouet pour m’y remettre. La première partie, correspondant au livre III est passée sans problème. Je me suis même prise de passion pour l’hisotire des Ents-femmes. En revanche, le livre IV, qui nous permet de suivre Frodon et Sam m’a parru interminablement long. Il faut dire que déjà dans le film, je n’aimais pas ces passages, mais au moins Peter Jackson entrecoupait les deux histoires. Bref, j’ai eu un moment de flottement peu avant leur rencontre avec Faramir, mais ensuite, ça allait mieux.

chasseuse1Le premier tome de Chasseuse de Vampires ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable, mais j’avais réussi à accrocher à l’histoire, malgré le style catastrophique, grâce à l’action. Ce tome 2 me restera en revanche en mémoire comme l’un des livre les pire que j’ai jamais lu. Côté style, c’est toujours aussi mauvais : non seulement le traducteur n’a absolument fait l’effort d’adapter le texte de manière à respecter la typo française, mais on a en plus droit à tout un tas de « petites phrases ». L’archange fait un compliment à Elena, ce sont ses seins qui rougissent… Quand elle voit Raphaël, « chaque hormone de son corps » supplie qu’il s’occupe d’elle…
A l’heure actuelle, j’ai à peine dépassé la page 300. Comment j’ai fait pour aller aussi loin, je ne sais vraiment pas. J’attendais qu’il se passe quelque chose avec Lijuan. En fait, j’attends ça depuis la fin du tome 1. Mais plus j’avance, plus je me dis que l’affrontement va finir par tenir en dix pages sur la fin. Le reste ? Elena s’entraine aux armes, apprend à voler, baise allègrement son archange et prend un nombre incalculable de douches et de bains.

succube1 succube2 succube3

Succube est une série qui m’a tout de suite attirée pour son thème. Mais finalement, oubliez la connotation fantastique de ces créatures que sont les succubes. Il s’agit avant tout d’une histoire féministe : les Filles de Lilith est un ordre de femmes qui opère depuis l’aube des temps dans le but de renverser le pouvoir patriarcal en place. Le premier tome m’avait conquise pour son graphisme époustouflant. Par la suite le dessinateur a changé, et apparemment, l’histoire aussi. Les tomes deux et trois semblent à des années lumière du premier, et en ce qui me concerne, je les préfère de loin. D’ailleurs, si j’avais un conseil à donner, laissez tomber le un, passez directement aux deux autres.

confession-canardConfession d’un canard sex-toy est une BD humouristique qui a pour héros un canard vibrant (comme l’indique le titre…) Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’idée est originale. Les gags sont drôles et ne tombent pas dans le vulgaire, bien au contraire. Côté graphisme, j’aime bien la touche qui me rapelle celle d’Arthur de Pin.

Bilan lecture

Le mois de décembre s’achève, et avec lui l’année 2012. Comme d’habitude, petit bilan…

Bilan de décembre

 divergent1 divergent2

Ce mois-ci, j’ai pu découvrir la série Divergent(e). Si le premier tome fut un véritable coup de cœur grâce à de nombreux points forts, le second fut en revanche une déception d’autant plus terrible que j’avais mis beaucoup d’espoirs dessus. Tout au long du livre, j’ai eu un gros problème avec la motivation des personnages, je n’ai pas compris pourquoi certains agissaient comme ils le faisaient, ce qui m’a laissé un fort sentiment d’incohérence pour ne pas dire d’absurdité. Le pire, étant bien sûr le moment de la « révélation finale ». Non mais franchement, massacrer des gens pour ça ? WTF ?!? Bref, je pense qu’il faudra que je me fasse une séance de relecture, quelque chose a forcément du m’échapper…

noob1-5Pour continuer dans les lectures mitigées, j’ai lu également ce mois-ci La Pierre des âges, un roman tiré de la websérie Noob et qui se situe chronologiquement entre la saison 1 et la saison 2. Le bon point, c’est qu’il n’y a pas besoin d’être un joueur de MMO expérimenté pour comprendre et apprécier le livre. Le mauvais point, c’est qu’on sent que Fabien Fournier est scénariste, pas écrivain. Il y a , notamment au début, beaucoup de lourdeurs et de répétitions. Plutôt que de laisser place à l’imagination, certaines scènes et actions sont décrites point par point, de sorte qu’on voit défiler devant nos yeux les images aussi clairement que si on regardait la série. Il faut s’y habituer, mais ça vaut la peine, car l’histoire en elle-même est originale et divertissante.

betaVersion Beta a été une découverte très agréable. Cette dystopie, que certains trouveront peut-être un peu longue à démarrer, s’annonce pleine de promesses. Espérons que ce sera effectivement le cas…
Chronique détaillée.

.

secret1Côté manga, des amis m’ont offerts le tome 1 de Secret Girlfriend, un yuri attendrissant mais qui part un peu dans tous les sens. Une bonne découverte, mais sans plus pour moi qui ne suis pas fan de manga.

.

.

chi1 chi2 chi3 chi4 chi5

Manga toujours, et encore un cadeau : les cinq premiers tomes de Chi, une vie de chat. Après avoir découvert l’anime grâce à Vampires & Sorcières, j’ai eu envie de me plonger dans la version papier. Naturellement, c’est moins spontané, j’ai donc trouvé Chi moins attendrissante, mais l’histoire est plus cohérente et plus prenante. Par ailleurs, je préfère le graphisme de l’anime, et j’ai trouvé dommage que Chi zozotte. D’accord, c’est un chaton, c’est mignon, mais quand c’est tout le temps, c’est lourd. L’éditeur a clairement choisi d’adresser ce manga a un public entre 4 et 7 ans, et c’est dommage, parce qu’il n’y a pas d’âge pour gagatiser devant Chi !

Bilan de 2012

En cette année 2012, j’aurai lu :
– 46 romans
– 10 nouvelles, et anthologies
– 14 BD et comics
– 6 manga

Pour un total de 76 livres soit 41 de plus qu’en 2011.

Côté challenges, j’ai atteint mon objectif de 50 livres chez Goodreads, mais le Baby Challenge de Livraddict n’a pas été, pour sa part, très concluant.

Et si je tentais les 80 pour 2013 ? ^_^

Bilan de novembre

Oui, je suis en retard, trèèès en retard. Mais j’ai une excuse, j’étais en pleine convention ce week-end, au Toulouse Game Show ! (Et vu que ça devient plus un marché japonais qu’une convention de Geeks et de Gamers, j’aurai préféré aller à Montreuil, finalement…)

Bref, il est temps de faire le bilan de mes maigres lectures de novembre.

Bilan lecture

noob7Pour bien commencer le mois, j’ai entamé la lecture du tome 7 de Noob, dont l’équipe était présente au TGS. Ce nouveau tome revient sur un épisode de la troisième saison de la websérie (si je ne me trompe pas…), lorsque Fantöm, meilleur joueur d’Horizon, se retrouve banni sans état d’âme par les Maîtres du Jeu. On y retrouve également Maitre Zen, fermement décidé à nuire à la guilde Noob.

pspirou16 lucky5

Pour continuer, j’ai profité d’une petite après-midi en ville pour me poser en librairie et lire deux autres BD : le dernier Petit Spirou, et le dernier Lucky Luke. Ces classiques sont toujours aussi amusants.

place-prendreCôté roman, j’ai pu lire, grâce à Price Minister le nouveau Rowling, Une place à prendre. Comme je l’explique dans ma chronique, ce n’est pas tout à fait le genre de livre que je lis en temps normal car quitte à lire de la fiction, autant qu’elle m’emporte dans un autre monde… Je ne peux donc pas dire que j’ai aimé, mais grâce à une histoire bien ficelée et des personnages complexes, cela reste némamoins un bon livre pour ceux qui aiment ce type de récits.

chasseuse1Le premier tome de Chasseuse de Vampires m’aura laissé une impression mitigée. Pour commencer le style laisse fortement à désirer et, pour continuer, l’auteur ne prends pas la peine d’expliquer son univers. Malgré tout, après avoir passé la moitié du livre, lorsque l’héroïne et l’archange ont cessé de batifoller pour s’interesser enfin à leur vrai problème, j’ai finis par accrocher à l’intrigue. En un mot : long à démarrer, mais finalement pas si mal. Chronique détaillée.

saisons paiennesSaisons païennes fut une déception par rapport aux précédentes anthologies du même collectif. Il est vrai qu’avec un tel sujet, j’en attendais beaucoup, mais la magie n’a pas opéré, et je n’ai pas vraiment compris pourquoi. Les niveaux sont très disparates. L’une des nouvelles m’a paru inaboutie, une autre too much, une autre fort peu originale, et j’ai carrément finit par sauter des pages pour une quatrième. Malgré tout, il y a quand même des nouvelles auxquelles j’ai bien accroché.

alpha3Jeu de piste, le troisième et normalement dernier tome de la série Alpha & Omega, fut un coup de coeur grâce à des personnages attachants et à une intrigue policière palpitante avec, en histoire de fond, les problèmes d’Anna et de Charles. Il va être à présent difficile d’attendre la sortie du prochain Mercy pour découvrir quelles conséquences auront eu ces évènements dans l’univers de Briggs ! Chronique détaillée

Bilan d’octobre

Premier novembre, il est temps de faire le bilan du mois. Peu de livres, comme vous verrez, car j’ai eu une grosse période de blanc.

Bilan lecture

Commençons par Max, un livre qui nous plonge dans l’horreur de la période Nazi. Max est un bébé aryen, conçu dans un lebensborn, une pouponnière. Ce livre, qui s’adresse aussi bien aux adolescents qu’aux adultes, est à la fois poignant et déstabilisant. Poignant pour l’histoire des personnages et le contexte historique documenté jusque dans les moindres détails. Déstabilisant car dès les première pages, le bébé, qui se trouve encore dans le ventre de sa mère, nous parle de son désir de naître a minuit exactement, le 20 avril, jour anniversaire du Führer. Endoctriné avant même de voir le jour…

Après ce livre coup de poing, je suis revenue à de l’urban-fantasy pure et dure avec le tome 1 de Kate Daniels. Suite à la mort de son oncle, l’héroïne se trouve embarquée dans une guerre froide entre le Peuple et les Changeformes. J’ai eu du mal à me plonger dans cet univers pour le moins surprenant, mais dès qu’il y a eu de l’action, je n’en ai plus décroché.
Chronique détaillée

Troisième découverte du mois, le comic de Mercy Thompson, Homecoming, en VO. Il s’agit d’une préquelle aux romans, racontant l’arrivée de Mercy aux Tri-Cities, sa rencontre avec Adam, Stephan ou encore Zee, pour ne citer qu’eux. J’ai beaucoup aimé les graphismes, même si je n’imaginais pas certains personnages ainsi. Je recommande vivement ce Comic aux personnes qui connaissent déjà un peu les romans.
Chronique détaillée

Les Larmes Rouges a été une lecture fort intéressante. Nous y découvrons Cornélia, qui s’apprête à commettre un acte désespéré. C’est un livre très noir, oppressant au début, puis qui laisse place petit à petit à une fascination certaine pour le personnage d’Henry, et ses sombres secrets. Un vrai régal, du début à la fin.
Seul bémol : savoir qu’il faudra attendre mars 2014 pour connaître la suite.
Chronique détaillée

Enfin, la BD du Joueur du Grenier fut une déception. Pour ceux qui ne connaissent pas cet emblématique personnage, il s’agit d’un testeur de jeux vidéo qui poste régulièrement ses vidéos sur le net.
Bref, dans cette BD, nous retrouvons le Joueur du Grenier, en plus jeune, qui nous racontes ses aventures d’enfants. Je m’attendais à quelque chose d’humoristique en rapport avec les jeux vidéo et la culture geek. Il y a effectivement quelques gags en ce sens, mais pour une bonne partie, les mésaventures du petit Grenier ne sont que des bêtises d’enfant niveau pipi-caca. Bref, rien de très intéressant…

Bilan écriture

Côté écriture, j’ai enfin terminé le roman que j’ai commencé il y a 1 an maintenant lors du dernier NaNoWriMo. *Fière*
A ce propos, nous sommes le premier novembre, une nouvelle cession est donc en train de débuter. Bonne chance s’il y en a qui participent !

Bilan de septembre

Et voilà, encore un mois qui se termine. Ce temps de plus en plus moche ne donne pas envie de mettre le nez dehors, mais plutôt de rester bien au chaud chez soi avec un bon livre…

Bilan lecture

Commençons par les BD. Ce mois-ci, j’ai d’abord eu l’occasion de lire Génération mal-logée, tome 2. Nous retrouvons Videl notre jeune étudiante de la Borbone, qui doit affronter le regard des autres élèves plus aisés, et trouver d’urgence un nouveau logement. Ce tome-là est très différent du premier, et n’aura pas su combler mes attentes. Cela reste néanmoins une BD originale qui pointe du doigt les injustices sociales.
Chronique ici.

L’autre BD que j’ai découverte ce mois-ci est également un second tome, celui de Et toi, quand est-ce que tu t’y mets ? Cette fois, ce fut un véritable coup de cœur, et j’ai largement préféré cette suite au premier volume. Les auteurs abordent ici le thème très sensible de l’IVG, et dénoncent tous les tabous, notamment le fait que lorsqu’une femme choisit en toute connaissance de cause d’y avoir recours, elle n’a pas à s’en sentir coupable, malgré toutes les pressions des médecins, des amis, des collègues… de la société en générale.
Bien sûr, chacun a sa vision de la question, mais j’ai apprécié le fait que justement, les auteurs ne nient en aucune façon que l’IVG peut être un véritable drame pour certaines femmes. Il s’agit juste de dire, pour les femmes qui n’ont pas de regrets, qu’elles sont là, elles aussi. Qu’elles existent.

Troisième découverte du mois, en roman, cette fois : L’Aube de la Guerrière. De tous les romans que j’ai lus ce mois-ci, celui-ci a représenté une véritable bouffée d’oxygène. En effet, c’est le seul qui ne m’ait pas donné une impression de déjà vu – enfin, hormis Le Seigneur des Anneaux, mais ça, ce n’est pas un roman, c’est la Bible de la Fantasy. Après lecture, je garde donc à l’esprit un univers original, une intrigue bien ficelée, et surtout des personnages particulièrement attachants.
Chronique ici.

Bilan lectures communes et challenges

Côté lectures communes, j’aurai lu le tome 1 du Seigneur des Anneaux : La Communauté de l’Anneau. Depuis le temps que je barbote dans cet univers entre mon homme qui est particulièrement fan et un jeu en ligne qui reprend l’univers, ça commençait à devenir une nécessité ! Je suis heureuse d’avoir pu aller au but cette fois, et j’ai hâte de me plonger dans la suite avec Les deux tours, prévue en LC pour janvier.
Chronique ici.

Autre lecture commune, Les Sœurs de la Lune, tome 1. Une découverte agréable, mais l’univers m’a trop donné une impression de déjà vu pour tout – les sœurs, le coming out, les diverses créatures etc. Heureusement, l’intrigue a su surpasser cette désagréable sensation, et finalement, là encore, j’attends de pouvoir entamer la lecture du second volet, qui sera certainement décisif quant à mon choix de pousuivre ou non la saga.
Chronique ici.

Dans le cadre du Challenge Lire en Thème, portant pour la cession fin septembre/début octobre sur la dystopie, j’ai lu Glitch. Étant donné que je l’ai terminé hier, je n’ai pas encore eu le temps de faire une chronique complète, mais ce que je peux dire pour le moment, c’est que là encore, j’ai eu une impression de déjà-vu, et j’aurai beaucoup de points négatifs à citer. Néanmoins, gardant à l’esprit que c’est un livre jeunesse, je l’ai trouvé plutôt bon. Selon moi, sa grande force réside dans le fait que l’auteur essaye vraiment d’expliquer pourquoi les gens se sont laissés asservir de la sorte. J’expliquerai davantage cela dans ma chronique à venir.

Pour le Random Read de septembre, j’ai tiré de ma Pile à Lire L’homme maudit, premier tome de la série Dark Hunters. Je ne vais pas mentir, je n’ai pas pu aller au-delà du chapitre quatre. Je pensais lire de la Bit-lit, mais à la lecture, il m’a semblé tomber sur le plus cliché des Harlequin. L’héroïne, sexologue (déjà un bon cliché) ne s’est pas envoyée en l’air depuis 4 ans. Son amie, pour l’aider, la convainc d’invoquer un homme beau comme un dieu, destiné à devenir son esclave sexuel jusqu’à la prochaine pleine lune… J’aurai pu passer outre le scénario peu original si seulement ça avait été bien écrit. Mais non, rien à faire, tout dans ce livre est une catastrophe.

Bilan écriture

Après avoir tenté de lire ce navet, bizarrement, j’ai eu un passage à vide côté lecture. Du coup, j’en ai profité pour ressortir mon brouillon roman, le relire, et le corriger. Concrètement, je n’ai pas avancé d’un mot, mais je suis contente d’avoir retrouvé l’envie, d’avancer sur le développement de l’univers et d’avoir ciblé précisément les passages à retravailler en profondeur.