Le bleu est une couleur chaude

 Le bleu est une couleur chaude
par Julie Maroh
Editions Glénat

Prix public : 15,50€
ISBN : 978-2-7234-6783-4

Quatrième de couverture :

Mon ange de bleu
Bleu du ciel
bleu des rivières
Source de vie

La vie de Clémentine bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir et lui permettra d’affronter le regard des autres. Un récit tendre et sensible.

Mon avis :

J’ai lu cette BD il y a plusieurs mois déjà, mais c’est avec plaisir que je l’ai redécouverte après que l’on me l’ait offerte. Elle raconte l’histoire de Clémentine à travers les journaux intimes qu’elle a laissés derrière elle après sa mort.

Clémentine, c’est une jeune adolescente bercée d’illusions sur l’amour, et qui ne comprend pas pourquoi cette jeune fille aux cheveux bleus l’obsède autant. Plus qu’une romance, cette bande dessinée retranscrit ce qu’on peut ressentir à la découverte de son homosexualité, les doutes, les peurs. Le mensonge et le rejet lorsque tout est découvert. Heureusement, Emma est là pour l’aider grâce à leur amour réciproque, mais même au sein de leur couple rien n’est simple.

L’histoire de ces deux jeunes filles, puis de ces deux jeunes femmes aura su me toucher jusqu’aux larmes. Le graphisme, qui peut paraitre assez brouillon de prime abord, sait mettre en avant les émotions des personnages pour nous plonger au mieux dans l’histoire. Les touches de bleu dans les souvenirs gris ne sont pas laissées au hasard, de même que cette bulle p124 qui éclaire à elle seule toute la pièce. Cette BD mérite largement son Prix du Public 2011 du festival d’Angoulême ainsi que tous les éloges que les journaux ont pu faire dessus.

Publicités