Dedee

Les dédicaces, ce passage obligatoire dans la vie d’un auteur… Mais comment faire lorsqu’on n’est publié qu’en numérique ? Doit-on renoncer au contact avec nos lecteurs ?

Dedee est un logiciel payant (comptez 40€ TTC) qui permet de dédicacer les e-books très simplement. Je me suis offert une licence pour Flammèche, et je l’ai testé.

Les +

interface¤ Simple et intuitif

L’interface est toute simple et la prise en main du logiciel intuitive. Pas besoin d’aller fouiller dans des menus compliqués, tout est à porté de souris.

¤ Dédicace facile

La création de la dédicace se fait un instant sans que l’on se prenne la tête avec des manipulations tordues.

Dedee permet d’insérer un texte, une image, un fond ou les trois à la fois. Si comme moi vous trouvez que les dédicaces manuscrites offrent plus d’authenticité, il est donc possible d’en écrire une à la main, de réaliser un scan et de l’insérer ensuite. Il est aussi possible de combiner texte clavier et scan de votre signature, par exemple.

Le logiciel insère une ligne sous la dédicace qui permet d’identifier son auteur.

¤ Les modèles

Le logiciel propose d’enregistrer des modèles de dédicaces (sets), ce qui permet de ne pas avoir à se refaire la mise en page à chaque fois. Un point pour le gain de temps.

¤ DRM (Non testé)

Selon l’éditeur, Dedee propose une prise en charge des e-books avec DRM, mais je n’ai pas eu l’occasion de tester cette fonctionnalité. (Déjà que je lis peu en numérique, j’ai vite appris à fuir les DRM comme la peste !)

¤ Licence souple

La mode, en ce moment, chez les gros éditeurs de logiciels comme Adobe ou Microsoft est de proposer des licences de plus en plus restrictives qui nous forcent à allonger la monnaie. Non seulement on ne peut utiliser les logiciels que sur un seul poste, mais à présent, il faut s’abonner mensuellement à des clouds pour profiter des dernières versions. Une pratique que je trouve véritablement DÉTESTABLE.

La licence de Dedee est proposée à vie et ne restreint pas l’usage du logiciel à un seul ordinateur. Ainsi, vous pouvez installer le logiciel sur toutes les machines que vous utilisez sans restriction.

¤ Une version éditeurs

Si l’on enregistre sa licence sous le nom « XX éditions », une licence spéciale éditeurs est automatiquement délivrée. Celle-ci permet de marquer ses services-presse de la mention « réservé pour service presse par XX éditions ».

Avec le partage sauvage de e-books, cela permet, par exemple, d’insérer plus facilement les noms des blogs à qui l’on délivre les SP et ce n’est pas plus mal…

Les –

¤ Image légèrement pixelisée

Lorsque l’on enregistre la dédicace, le logiciel créé une image qu’il intègre ensuite dans le fichier. Ce n’est qu’un détail, mais du coup, dans les tests que j’ai effectués, les textes sont sortis légèrement pixelisés.

¤ Pas de nouveau fichier

Contrairement à Calibre qui créé automatiquement un nouveau fichier lorsqu’on convertit un e-book, Dedee insert la dédicace directement dans le fichier source. Ainsi, il faut penser à réaliser soi-même les doubles des fichiers que l’on souhaite personnaliser.

Mais heureusement, si on n’y a pas pensé, on peut facilement supprimer la dédicace et retrouver ainsi le fichier d’origine.

exemple de dédicace¤ Une licence personnelle

La licence ne peut être rattachée qu’à une seule personne physique ou morale : celle qui va signer la dédicace. Même si je comprends bien le pourquoi du comment, je trouve cela frustrant et dissuasif à l’emploi.

Concrètement, ça veut dire que puisque j’ai choisi d’enregistrer ma licence sous Flammèche, je ne pourrai pas utiliser le logiciel pour signer mes propres romans en tant qu’auteur. Si je voulais le faire, je serai obligée d’acheter une nouvelle licence et d’installer le logiciel sur un second ordinateur (parce que je n’ai pas vu d’option pour « switcher » d’une licence à une autre.)

¤ Le prix

De fil en aiguille, on en arrive au prix. Comme je le disais au début, il faut compter 40€ TTC pour une licence personnelle. A priori, cela reste raisonnable. Mais ma double casquette m’obligerait à débourser le double si je voulais profiter pleinement du logiciel en tant qu’éditrice ET en tant qu’auteure.

Le site propose des tarifs dégressifs pour ceux qui souhaitent acheter des packs de licences, mais même ainsi, si je souhaitais en acheter pour mes auteurs, ce ne serait pas forcément raisonnable. Car il faut aussi voir par rapport à l’utilisation que l’on pense en faire. Va-t-on l’utiliser souvent ? Ou est-ce que son emploi restera occasionnel ?

L’intérêt que je trouve au logiciel est avant dirigé vers les auteurs de nouvelles, puisque eux ne peuvent pas toujours profiter d’une publication papier pour dédicacer leur texte. Or, sur le marché numérique, une nouvelle coûte 0.99€. Sachant les droits d’auteur peu élevés, je vous laisse imaginer, s’ils voulaient se procurer le logiciel par leurs propres moyens, combien d’exemplaires ils auraient besoin de vendre.

J’imagine que si l’on est autopublié et que l’on dispose déjà d’une certaine notoriété, c’est sans doute plus intéressant. Mais bon.

En bref :

Globalement, c’est un logiciel sympa et simple d’utilisation. A vous de voir si vous pensez que le prix vaut pour l’utilisation que vous en ferez. 😉

Publicités

Une réflexion sur “Dedee

  1. Bonjour,

    Je suis l’auteur de Dedee et trouve votre site en parcourant les liens pointant vers dedeecation.com.

    Merci pour ce test grandeur réelle après achat. Si je peux me permettre de vous aider à utiliser Dedee au mieux, voici mon éclairage quant aux quatre points négatifs que vous mentionnez (pour les points positifs, je crois qu’il n’y a rien à ajouter sauf merci) :

    Image légèrement pixelisée :
    C’est absolument impossible, car Dedee produit une image PNG avec l’algorithme de meilleure qualité qui soit (bicubic). Si vous obtenez une dégradation à l’affichage dans votre liseuse ou un logiciel de lecture, elle est de son fait ; c’est par exemple le cas dans Adobe Digital Editions, connu pour son algorithme de réduction (dit downscaling) privilégiant la vitesse de rendu au détriment de la qualité. Pour vous en convaincre, je vous invite à extraire l’image de la dédicace qui se trouve dans le fichier epub et à l’ouvrir dans un logiciel visualiseur d’image de bonne qualité.

    Pas de nouveau fichier :
    Une option permettant de dédicacer dans une copie de l’ebook serait absolument possible, mais le point de raisonnement initial est qu’il s’agit de dédicacer un ebook, pas de le dupliquer. Mais, bon, ne jouons pas sur les mots, l’option est envisageable (n’oubliez pas que vous pouvez à tout moment me contacter par les formulaires du site, les différents emails, voire les réseaux sociaux afin de me faire part d’une attente particulière — c’est tout l’avantage d’un logiciel provenant d’un auteur logiciel plutôt que d’une multinationale).

    Une licence personnelle :
    La licence personnelle est la garantie d’authenticité d’une dédicace. Ainsi que dit dans le tutoriel livré, vous trouvez la commande « Rapport ePub » dans le menu « Voir » : cette commande analyse l’ebook en cours et vous dit s’il y trouve une ou plusieurs dédicaces provenant de Dedee. S’il en trouve, il vous dit pour chacune si elle est authentique (c.-à-d. si elle provient bien de l’auteur indiqué en pied de dédicace et si elle n’a pas été modifiée) ou non. Une dédicace est authentifiable grâce à cette notion de licence auteur (ou éditeur pour le cas de l’usage exclusif de Dedee pour service presse).

    Aussi Dedee 1.2 permet maintenant de gérer plusieurs licences à partir d’une même installation (sur une même machine, un même Windows ou un même OS X). C’était une demande des éditions Métailié (équipée de Dedee), je l’ai fait cet été. Les avancées de Dedee sont publiées sur http://dedeecation.com/changelog.html?fr et dans le blog à http://dedeecation.com/?fr#blog-mark. Normalement, lorsque vous lancez Dedee et qu’il détecte une nouvelle version, il doit vous la proposer (et vous pouvez mettre à jour gratuitement en quelques clics). Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à me le dire !

    Le prix :
    Dedee a un (un seul véritable) concurrent dans le monde. Ce concurrent est sur iPad et sa politique de prix fonctionne à l’abonnement (limité à une période, un évènement ou un nombre de dédicaces)… Dedee est lui en illimité et représente ainsi la solution de dédicace la plus abordable qui soit. Ce qui n’était pas si évident à réussir considérant qu’il représente un développement de deux ans à temps complet (pour arriver à la 1.0 sortie en décembre 2014, je veux dire). Pionnier n’est pas un métier si facile (sourire)…

    Bien ! mais comme il est assez rare de trouver un article aussi complet et sincère que le vôtre, je vous offre votre licence auteur propre (je vous laisse m’envoyer un petit email sur support@dedeecation.com et je vous expliquerai comment aller chercher votre seconde licence en retour). Vous pourrez ainsi tester la gestion multi-utilisateur de Dedee 1.2 :o)

    Merci de cet article ; il m’a donné envie de vous répondre en détail.

    Eric

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s